Du salariat à KickBanking en passant par HackYourJob et Code Freelance

Posté le par Emilien de KickBanking.

Du salariat à KickBanking en passant par HackYourJob et Code Freelance

Nous avons tous une histoire à partager, une histoire qui fait qu’on est là où on en est professionnellement. Aujourd’hui, je voudrais partager la mienne avec vous, car c’est une histoire de bonheur professionnel et personnel, en grande partie grâce au freelancing.
Dans la mesure où tous les clients de KickBanking sont des freelances, et où la plupart d’entre eux sont des freelances du numérique, je me permets de partager ici avec vous le pourquoi et le comment qui a conduit à la naissance de notre entreprise.

Une histoire d’émancipation

Tout à commencé en 2012 avec deux rencontres quasi simultanées: celle de Clément Bouilller et Florent Pellet au Microsoft User Group. On y parle de plein de choses, mais on y parle surtout de notre vision du travail, de la qualité de ce qu’on produit, des problèmes de la prestation de service et de la difficulté de valoriser le métier de développeur.
Oui mais voilà, Florent, entrepreneur dans l’âme, n’a presque jamais été salarié de sa vie. Et il nous explique comment le fait de travailler en Freelance lui a permis de concilier sa vision du travail bien fait et le développement logiciel. Ils nous expliquent comment il s’est émancipé en quittant le salariat, et nous convainc facilement Clément et moi de franchir le pas également.

Le vertige avant le grand saut

Et nous voilà donc à la case départ. On aimerait croire Florent sur parole, mais évidemment nous sommes pris de milliers de doutes… Peut-on vraiment survivre sans chômage ? Est-ce que l’Urssaf va nous tomber dessus et nous demander de l’argent qu’on a pas comme dans les histoires qu’on lit dans les forums d’entrepreneur des bas-fonds de l’internet ? Comment va réagir notre employeur actuel ? Et puis ok on gagne mieux sa vie en Freelance, mais on gagne combien exactement ? Et comment va-t-on trouver des missions ? Et au fait c’est quoi une EURL
Et en général notre entourage n’est pas vraiment là pour nous supporter dans ces moments-là, car c’est un sujet très peu connu, et quitter le salariat fait toujours peur. Vous voyez ce moment là, où vous vous sentez seul, démuni face au grand vide, avec l’impression de ne plus rien maîtriser si vous franchissez le pas ? Cette situation m’a particulièrement marqué, et c’est une des raisons pour laquelle nous avons beaucoup réfléchi par la suite à comment éviter cela à d’autres personnes.

La vie de Freelance

Finalement un évènement professionnel vient accélérer ma décision, et début 2013 je me lance à mon compte. Un tweet et quelques entretiens plus tard, je me retrouve en mission pour un client lyonnais, en télétravail… Ce fameux télétravail dont on m’a expliqué si longtemps en entreprise qu’il était presque impossible à avoir. Et tout se passe bien mieux que tout ce que j’aurais pu imaginer…
J’ai plus de temps pour progresser, j’ai vraiment la main sur le projet pour proposer de bonnes pratiques et une approche itérative. Le client est ravi, les utilisateurs aussi, les délais sont tenus… Autant de choses que j’avais fini par croire presque impossibles. Et cerise sur le gâteau, à la fin de l’année, je me rends compte que les 300€ nets d’augmentation que je m’étais royalement accordés étaient loin du compte… Mon salaire avait en fait augmenté de plus de 50% !

Et après ?

Clément s’est lancé peu de temps après, et a fait en gros le même constat. Nous comprenons rapidement que travailler à plein temps n’est pas la meilleure option dans notre situation, ce qui nous permet de nous investir dans énormément d’associations tech lyonnaises.
Nous faisons quelques conférences et formations également, et après 1 ou 2 ans ainsi, on fait un constat simple: on croise presque tous les jours des gens qui sont à l’état du vertige avant le grand saut, et qui nous pose finalement presque toujours les mêmes questions ! Comment aider un maximum de gens à s’émanciper comme on a pu le faire ?

HackYourJob

C’est ainsi que né en septembre 2016 la communauté HackYourJob, qui deviendra rapidement une association. Le principe ? Des développeurs Freelance expérimentés qui mentor des développeurs qui veulent se lancer, ou qui ne parviennent pas à s’épanouir dans leur activité de Freelance.
Tout le monde peut devenir mentor, et l’association atteint assez rapidement la trentaine de membres actifs. Depuis sa création, HackYourJob a aidé une cinquantaine de développeurs et développeuses à franchir le pas.

Code Freelance

Oui mais voilà, on se dit que ça ne suffit pas. On voudrait aider plus de gens, et c’est là que naît l’idée d’écrire un petit guide à destination des devs qui veulent s’épanouir à travers le Freelance.
Et finalement Code Freelance voit le jour, et je me rends vite compte que le contenu en fera un petit livre. Il sera publié en septembre 2019, après 3 ans d’écriture et de relecture, notamment par des membres de la communauté HackYourJob que je remercie au passage une fois de plus !

KickBanking

Oui mais voilà, on se dit que ça ne suffit (toujours) pas. Et surtout on observe à travers nos différents mentorats qu’un sujet cristallise la plupart des angoisses de ceux qui veulent se lancer: les organismes sociaux. Et on peut difficilement leur donner tort, puisque Florent, Clément et moi-même avons tous les 3 eu des problèmes plus ou moins graves et plus ou moins longs à régler avec eux.
C’est pour cette raison qu’on essaye d’imaginer un service qui supprimerait cette angoisse, en rendant les relations avec les organismes plus fluides et plus transparentes… Je parle de KickBanking bien sûr, qui sera créé fin 2018 suite à une incubation chez BoostInLyon. Pour la petite histoire, on imagine initialement une solution sous forme de compte bancaire pour Freelance (néobanque), qui afficherait en temps réel ce qui est dû aux organismes plutôt que d’afficher un simple solde finalement peu informatif. D’où le nom que nous n’avons jamais changé depuis ;)
Finalement on part sur un MVP qui aide les micro-entrepreneurs dans leurs déclarations, et les autres freelances dans leurs visions de l’impact de leur rémunération sur leurs cotisations en temps réel. Et on se rend vite compte que c’est déjà un gros produit, qui est aujourd’hui commercialisé.

L’aventure continue

Et voilà où nous en sommes aujourd’hui: une trentaine de JobHacker, pas loin de 200 Code Freelance vendus et environ 250 KickBankers ! On est loin de pouvoir en vivre, mais on reçoit presque quotidiennement des mails de remerciement, que ce soit pour HackYourJob, Code Freelance ou KickBanking, et c’est ce qui nous donne envie de continuer !
C’est pour ça qu’on essaye d’améliorer tous les jours KickBanking en écoutant les retours et les besoins des Freelances. Notre principale force, c’est qu’on est nous aussi des Freelances, et que l’on continue d’ailleurs notre activité en plus de KickBanking à temps partiel afin d’auto financer le projet et de rester indépendants.

Un gros merci à vous tous de rendre cela possible petit à petit !

Newsletter

Ne loupez aucune actualité administrative, inscrivez-vous à notre newsletter !

La sérénité pour 9 € HT / mois
Satisfait ou remboursé